RHONE

Il y a 184 produits.

Ce serait les Grecs qui y auraient amené la vigne vers 600 avant J-C., plantant notamment la syrah et le viognier, ces deux cépages qui font la spécificité de la région. Cela n’est pas étonnant quand on sait que cette vallée concentre le plus important couloir de voies de communication de France. Un véritable corridor dans lequel s’engouffre un vent continu et incisif, le mistral, duquel le vignoble doit se protéger.

Le vignoble de la vallée du Rhône se répartit sur les rives du fleuve, dévalant plusieurs départements : Rhône, Ardèche, Vaucluse, Loire, Drôme,  et Gard, de Lyon jusqu’à la Camargue

L’Empire romain a exploité au maximum ce tronçon commercial. Des traces de cette occupation ressurgissent encore parfois, et certains sont exposés au siège de la maison Guigal, témoignant ainsi des origines régionales .

Du nord au sud, routes et autoroutes longent aujourd’hui de grandes collines, ou l'on peut régulièrement admirer les vignoble en terrasse, sutrout entre Vienne et le Péage de Roussillon.

Lorsqu’on traverse cette région en train, dont le parcours colle au fleuve, l’image qui nous en est donnée est finalement assez juste. D’abord on aperçoit les vignes en terrasses que concurrencent parfois les arbres fruitiers jusqu’à les supplanter entièrement. Puis, le paysage laisse découvrir une série de collines toutes couvertes de vignes, toutes plus belles les unes que les autres, annonçant d’une certaine manière la Provence. Arrivé au sud de la Vallée du Rhône , on ne trouve pas beaucoup de points communs avec la partie nord. Mais de même que la Loire a formé un « terroir », le Rhône a créé le sien : c’est lui qui fait la cohérence de ses terroirs disparates.

La vallée du Rhône se distingue au moins en deux parties : le nord et le sud. La production méridionale, par exemple, est quantitativement beaucoup plus importante que celle du nord. A tel point que les côtes du Rhônes arrivent en troisième position après la production du Bordelais et du Languedoc-Rousillon.

0