Vin Loire Anjou

Il y a 2 produits.

L’Anjou en Val de Loire

L’Anjou est avant tout un vin d’histoire ! Lancé par la culture de la vigne des monastères, il connaît un essor fulgurant lorsque Henri Plantagenêt comte d’Anjou devient Henri II, roi d’Angleterre en 1154. Le vin d’Anjou prend alors place à la table royale, en Angleterre comme en France. Aujourd’hui distingué par une Appellation d’Origine Contrôlée, l’Anjou regroupe des vins blancs et rouges produits dans la région d’Angers sur les départements du Maine-et-Loire, de la Vienne et des Deux-Sèvres. L’AOC d’Anjou bénéficie d’un microclimat doux et sec grâce à la Vallée de la Loire.

Les vins blancs d’Anjou

Ils traduisent parfaitement la célèbre “douceur angevine” louée par Joachim Du Bellay… les vins d’Anjou concentrent l’histoire de cette région classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et expriment toute la richesse de son terroir. Vinifiés en blanc, les AOC d’Anjou se caractérisent par leur fraîcheur et leur légèreté. La robe d’un vin blanc d’Anjou sera claire, avec des reflets verts en jeunesse et dorés à plus grande maturité. Au nez, on retrouve la marque du Chenin, cépage majoritaire. Les arômes de pomme et de fleurs s’étofferont avec des notes de fruits blancs et de coing avec le temps. Vif et Audacieux, un vin blanc d’Anjou gagnera en complexité avec quelques années de garde.

Déguster un blanc d’Anjou

Les AOC d’Anjou sont des vins blancs secs. Si on les consomme généralement dans les 3 ans, certains vins blancs d’Anjou peuvent vieillir jusqu’à 6 ans. Pour les apprécier, il faut les déguster frais : à jamais plus de 10°. Ils feront alors des merveilles avec les asperges et les poissons grillés. Si vous débouchez un blanc d’Anjou jeune, savourez-le avec un fromage de chèvre de la région… un régal !

Le Chenin, cépage majoritaire

Comme pour l’AOC Saumur, l’AOC Anjou blanc réglemente l’utilisation des cépages. Le Chenin Blanc représente 80% au moins de la vinification. On peut l’assembler avec du Chardonnay ou du Sauvignon. Cépage difficile à travailler, le Chenin a trouvé sa terre d’élection en Anjou-Saumur. Vendangé en début de saison, il donne les vins blancs secs de l’AOC d’Anjou. En récolte tardive, on l’utilisera plutôt pour les vins blancs liquoreux du Val de Loire, tels le Coteaux du Layon, le Bonnezeaux ou le Chaumes.

Les vins rosés d’Anjou

Les vins rosés élaborés dans la région viticole d’Anjou Saumur ont une histoire relativement récente. Ils sont en effet apparus à la fin du XIXe siècle, avec la reconstruction du vignoble de Loire après la crise du phylloxéra. Deux Appellations d’Origine Contrôlées s’épanouissent dans le vignoble angevin : l’AOC Rosé d’Anjou et l’AOC Cabernet d’Anjou. Ce sont des vins rosés demi-secs : une spécialité du Val de Loire. Le Cabernet d’Anjou peut aussi être moelleux.

L’AOC Rosé d’Anjou

Saviez-vous que le Rosé d’Anjou est l’AOC la plus exportée de l’Anjou-Saumur ? On le déguste dans une centaine de pays différents, où le charme et la délicatesse du nectar opèrent avec magie. Il faut dire que le vin Rosé d’Anjou bénéficie d’un terroir exceptionnel : les sol de schistes de l’Anjou Noir, ou de craie tuffeau de l’Anjou Blanc se marient à un climat aux influences océaniques, constituant des conditions idéales pour un vignoble. L’AOC Rosé d’Anjou se caractérise par une robe lumineuse et une belle harmonie en bouche. Il libère des arômes de fruits rouges mûrs et de pêche, avec parfois une note de banane.

L’AOC Cabernet d’Anjou

Les rosés de la Vallée de la Loire séduisent par leur finesse et leur fraîcheur… et le Cabernet d’Anjou n’y fait pas exception ! Aromatique et complexe, il exprime en bouche une sensation de fruits rouges, rehaussée d’une note de fruits exotiques et de bonbons anglais. Gourmand, rond et vif, le vin rosé Cabernet d’Anjou représente par son volume la deuxième appellation de rosé en France. On le déguste frais, aux alentours de 8°C, en apéritif mais aussi en accompagnement du repas et notamment au dessert, avec des fruits rouges.

Cépages des vins rosés d’Anjou

L’AOC Rosé d’Anjou et l’AOC Cabernet d’Anjou se distinguent par leur réglementation sur les cépages. Les deux rosés sont élaborés à partir de Cabernet Franc et de Cabernet Sauvignon. Si le rosé Cabernet d’Anjou se limite exclusivement à ces deux cépages, le Rosé d’Anjou,lui, peut aussi être assemblé avec du Grolleau, du Pineau d’Aunis, du Gamay et du Côt.

0