Produits du domaine : Château Pradeaux

Château Pradeaux



Le Château Pradeaux à Saint-Cyr-sur-Mer est un monument d’histoire et de viticulture ! Jean-Marie-Étienne Portalis hérite de la propriété en 1752. Personnage historique, il devient plus tard négociateur du Concordat, puis corédacteur du Code Civil sous Napoléon 1er. La famille Portalis traverse tous les remous de l’Histoire sans jamais abandonner son aventure vigneronne. À la fin de la deuxième Guerre Mondiale, le Château Pradeaux est dévasté. Arlette Portalis et sa mère Suzanne réhabilitent le domaine, le recentrent sur le Mourvèdre et l’appellation Bandol. Aujourd’hui, c’est Cyrille Portalis et ses fils Étienne et Édouard qui gèrent ce domaine emblématique des vins de Bandol.



Une référence de l’AOC Bandol


Le vignoble du Château Pradeaux s’étend sur 26 hectares de sols argilo-calcaires, orientés face à la Méditerranée. Le cépage Mourvèdre règne en maître sur ce terroir, apportant aux vins rouges une puissance et un potentiel de garde exceptionnels. Les vins rouges Bandol du Château Pradeaux s’ouvrent lentement ; un caractère unique qui suppose de les garder en cave 10 ans, voire plus, avec la promesse d’une bonne dégustation. Le Château Pradeaux élabore également des vins rosés en appellation Bandol absolument remarquables par leur finesse. Le Château Pradeaux produit en outre des vins en appellation Côtes de Provence et des vins de Pays du Mont Caume.



Un terroir protégé de Bandol



Le vin produit au Château Pradeaux est l’héritier d’une longue histoire. Chaque génération marque son empreinte, tout en respectant l’esprit de la tradition familiale des vins de Bandol. Les crus du Château Pradeaux demandent de la patience et une certaine expérience : ils se révèlent après plusieurs années de garde. Les vignerons travaillent la vigne manuellement et mécaniquement, et pratiquent des vendanges exclusivement manuelles. La vinification se fait en grappes entières : une technique qui convient bien au Mourvèdre car la rafle de ce cépage n’est pas herbacée. Les élevages, impressionnants par leur durée, donnent des vins rouges Bandol au potentiel de garde record et des vins rosés Bandol reconnus pour leur profondeur.

0